Chronique du film documentaire « The living matrix » – La matrice

 

Mes cellules parlent à vos cellules

Comment est-ce possible ?

 

La matrice - The living Matrix

J’ai regardé avec intérêt ce film-documentaire ‘”The living Matrix” (la matrice vivante) qui est une première percée dans le domaine de l’information au grand public sur l’évolution possible du monde de la santé et qui devrait rassurer des personnes atteintes d’une maladie grave.

Même si je n’ai pas été surprise par le contenu du documentaire, comme pourraient l’être certaines personnes qui découvrent cette approche de la vie, (la santé c’est la vie, de mon point de vue), j’y ai appris des choses. Quelle que soit votre formation de base, je vous recommande de regarder « The living matrix », vous en retirerez certainement une ou deux informations, qui vous enrichiront.

Je souhaite vous faire part des points positifs et des manques dans le contenu de ce film documentaire.

Globalement, le film « La Matrice » tourne autour de trois axes :

La guérison,

Les lois de la physique quantique

Le fonctionnement du corps

Très rapidement le postulat est fait que les médecins allopathes ne comprennent rien au phénomène de guérison et ne peuvent donner une explication. Pour la plupart des personnes interviewées, la médecine informationnelle prévaut : la maladie serait un brouillage d’informations.

Dès le début du documentaire, l’accent est mis sur le soin avec les mains, sans toucher la personne et à distance. Cette possibilité de se soigner revient plus tard dans le film, avec des tentatives d’explication. « La distance ne changeait rien» nous dit cet homme. Je dis tentative, car pratiquant moi-même cette approche, certains paramètres n’ont pas été évoqués.

Puis, j’ai du mal à accrocher. Le documentaire part sur la voix de la pensée positive, et de tout ce mouvement qui tend à dire aux gens d’avoir des pensées positives. Or quand cela ne va pas, tout un chacun sait qu’il faut faire beaucoup d’efforts pour chasser les pensées négatives et les remplacer par autre chose. Pourquoi ne devrions-nous pas vivre nos émotions négatives ? (seulement vers la fin du documentaire, on prononce le mot émotion). Ayant eu l’occasion de rencontrer des personnes et de voir des guérisons instantanées, ce n’est pas le cerveau au sens de mental, pensée, qui est à l’origine du phénomène de guérison.

Il est alors intéressant de voir survenir dans le cours du documentaire, l’histoire de cette femme qui aborde le thème de l’inconscient et ce qu’on peut y débusquer. (C’est traité un peut trop rapidement à mon goût, voir mon article sur le sujet en cliquant ici).

Pour moi le documentaire montre bien les limites des approches telles que la psychogénéalogie,  la génétique et,  la psychothérapie telle qu’elle est largement répandue en Occident (l’image bien répandue du divan et du bavardage).

Le film a le mérite de donner une explication la plus simple possible du fonctionnement de certains mécanismes du corps physique. (vous trouverez quelques définitions dans l’article de l’INREES).  The Living Matrix tente de nous expliquer qu’il y autre chose que notre corps de chair, nos corps subtils. Il a l’audace d’ouvrir une toute petite porte sur le fait que tout est loin de se passer dans le cerveau, évoquant aussi le phénomène de sortie du corps.

Les points importants qui sont abordés sont :

  • l’importance de la qualité du lieu qui va énergétiquement favoriser la guérison
  • le rôle de la lumière pour être en bonne santé
  • de l’échange entre les cellules au sein de son corps et avec les cellules d’une autre personne. C’est en partie, de mon point de vue, la base de la communication quantique. J’aime cette expérience de ce couple qui ne communique pas verbalement mais qui échange la compassion et, dont les répercussions vont être mesurées par des moyens techniques sophistiqués.

Il y a deux points qui manquent à l’appel dans tout le documentaire.

1) Quelles sont les qualités, le rôle de la personne qui facilite, intervient, aide l’autre sur son chemin de guérison ?
Que doit-elle faire ? Que doit-elle savoir ? Et comment doit-elle agir ?
La grande question sous-jaccente est : Peut-on parler vraiment de guérisseur ?

2) Est-ce que cela s’apprend de faire ce que fait le premier intervenant, Eric Pearl fait avec le jeune garçon ?
Si cela s’apprend, quelles sont les modalités de formation ?

Après avoir regardé plusieurs fois ce film, et au vu de tout ce que j’ai appris, expérimenté ces dernières années, ainsi que le fil conducteur que j’ai donné au blog formationquantique.com, j’ai envie de poser la question suivante :

Aurons-nous besoin prochainement de quelque chose
qui est encore appelé aujourd’hui Médecine ?

Il est certain que nous aurons besoin d’un cœur, qui devient cohérent quand on se trouve dans un bel environnement, devant un beau coucher de soleil par exemple.

 

 

Que pensez-vous du film ? Quels sont les points qui vous ont plu ?


Commentaire

Chronique du film documentaire « The living matrix » – La matrice — Un commentaire

  1. Ping : Le lien quantique, ou comment sommes-nous stressés par l'environnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge