L’art quantique : aboutissement esthétique de recherches scientifiques

J’ai le plaisir de publier sur le blog, un article de ma consoeur Claudine Galabrun au sujet de l’art quantique.
J’ai aussi le plaisir d’accueillir sur le blog l’artiste lui-même Servant-Ermes, dont vous trouverez une biographie succincte à la fin de l’article.

Les lois de la physique quantique ont l’avantage de nous ouvrir de grandes portes sur la vie. Profitons-en dans tous les domaines.  

L'art quantique selon Servant Ermes

 

Quand le pépin de raisin devient mémoire de vie

Par Claudine GALABRUN

Servant-Ermes a créé l’art quantique, une manière de matérialiser artistiquement le monde de l’infiniment petit. Et les pépins de raisins de se transformer alors en autant de particules douées de mémoire et porteuses de vie. Et de s’en retourner aux origines de la création de l’univers…

Servant-Ermes aligne des pépins de raisins sur une toile, les colle un à un. Puis il réalise un moulage en silicone. Il l’installe par terre. Il se perche sur une échelle à 2 mètres de haut et laisse tomber de la peinture, l’aléatoire étant le mot d’ordre, tout en traçant des lignes. Il démoule l’ensemble et l’œuvre apparaît. Une « simple » œuvre d’art contemporaine, diront certains, sans doute parmi les plus triviaux ou les plus terre-à-terre des observateurs, d’autant plus que les pépins de raisins sont en composite de terre de vigne, issue d’un terroir particulier, une œuvre de style art déco, pour d’autres, sensibles à ces lignes colorées qui se croisent et s’entrecroisent. Et puis, il y a ceux qui iront plus loin, beaucoup plus loin, prêts à suivre Servant-Ermes dans un autre monde, celui de l’infiniment petit, de la danse des particules, prêts à le suivre lorsqu’il rend visible l’invisible,prêts à le suivre dans ce concept artistique baptisé quanticisme qu’il a inventé, prêts à le suivre lorsqu’il développe sa propre théorie sur la création de l’univers…

Car l’homme n’est pas seulement un artiste. C’est aussi un scientifique, en tant qu’ancien de l’aérospatiale, taraudé par l’origine de la vie et de la matière. L’art quantique étant l’aboutissement esthétique de ces recherches scientifiques. Ce concept s’appuyant sur la théorie de la mécanique quantique initiée par le physicien Louis de Broglie, suivi par Planck, Einstein et bien d’autres et selon laquelle les radiations électromagnétiques et la matière peuvent présenter des aspects corpusculaires aussi bien qu’ondulatoires. Car pour Servant-Ermes, nous, c’est à dire les hommes, les animaux, les plantes, baignons dans un environnement composé d’ondes et de particules. « L’art quantique matérialise ce monde de l’infiniment petit constitué de ces ondes et de ces particules. Son principe philosophique est de regarder vers le plus petit pour aller vers le plus grand jusqu’à essayer de comprendre l’univers. Et chaque pépin de raisin collé sur la toile, créant un relief, chacun étant disposé pour donner à l’ensemble un effet fractal, symbolise ainsi la présence de ces particules. Et selon ma théorie, ces particules sont la mémoire de la vie.

« La vie se propage grâce à ces particules qui seraient en contact avec nos systèmes neurologiques et notre code génétique et nous livreraient, pendant notre sommeil, des informations en provenance de toutes les espèces vivantes. »

Car dans l’infiniment petit, est contenue toute l’histoire de la vie et les informations qu’il colporte sont en nombre incalculable. J’ai appelé ces particules intelligentes et intemporelles, les « neutrinovies », un mot issu de neutrino, nom de ces particules élémentaires, sans masse, ni charge que recherchent encore les scientifiques. Si on pouvait saisir complètement notre environnement, on verrait mes toiles, ce Mariage des particules, du nom d’une de mes œuvres, cette matière composée de vide et d’antivideet qui nous tient en équilibre. Je peins en fait l’intelligence de la vie ». Servant-Ermes, dans sa théorie sur la création de l’univers, explique comment se sont formées ces neutrinovies, clés selon lui de toutes les énigmes, ce qui le conduit d’ailleurs à réfuter la théorie du big bang. « Maintenant, reste à savoir comment ces particules entrent en relation avec notre cerveau. Mais s’il est démontré que l’origine de l’univers s’est faite grâce à ces particules, ces « riens » qui n’en sont pas moins une véritable mémoire collective, cela réunira les hommes ». Le vin avait déjà cette fonction. Mais qui aurait pu penser, à part Servant-Ermes, que de banals pépins de raisin en seraient le symbole ?

Créativité – Un artiste éclectique

Einstein art quantique - Servant ErmesHabitant à Bordeaux, ce n’est peut-être pas tout à fait un hasard – le hasard existe-t-il d’ailleurs pour Servant-Ermes ? – si cet artiste a utilisé des pépins de raisins pour ses peintures d’art quantique (même s’il a recours parfois à des graines de tournesol). Mais cet enracinement bordelais lui a également inspiré le concept de « terroir en sculpture ». Il crée ainsi des sculptures composites faites principalement de terre ou de sable, pouvant être issus d’un terroir particulier, offrant ainsi la possibilité de personnaliser l’œuvre à un cru. Il a ainsi réalisé une statue avec de la terre de Saint-Emilion. Il a également en projet la réalisation d’une robe en pépins de raisins liés par du silicone. Eclectique, Servant-Ermes l’est assurément. Il a été l’initiateur du carbone/carbone dans l’art, créant ainsi des bustiers futuristes en textile composite carbone ainsi que des statuettes et un buste de Marianne. L’homme est connu et reconnu dans le monde de l’art contemporain. Sa toile Mariage des particules est actuellement exposée au salon Artexpo de New-York. Ses œuvres seront également exposées au Business Art Paris au Carrousel du Louvre en mai prochain et à l’Espace Pierre Cardin en octobre. Pour ceux qui souhaiteraient se plonger dans les recherches menées par Servant-Ermes sur la création de l’univers, ils peuvent s’en remettre à ses ouvrages : « Nos origines à partir du rien » ; « Le trou noir originel » ou encore « Vero », un roman pour aborder de façon ludique ses théories.

 

Merci à Claudine Galabrun  de nous avoir prêté son article.

Vous pouvez aussi poser vos questions à Servant-Ermes dans le formulaire de commentaires ci-dessous.


Commentaire

L’art quantique : aboutissement esthétique de recherches scientifiques — 6 commentaires

  1. Un article intéressant, même si je ne suis pas certaine que l’art quantique me passionnerait vraiment… Encore faudrait-il voir les oeuvre, rentrer dedans, les comprendre et alors… sans doute les aimer pour tout ce qu’elles expriment d’indicible !

    Bravo, Emmanuelle, pour le top Starlien ! Je pense que ton assiduité et ta régularité finissent par payer…
    Bernadette GILBERT Articles récents..Filets de sole aux herbesMy Profile

    • Bonjour Bernadette,

      Ce que je trouve intéressant c’est l’aller et reour entre l’immensité et l’infiniment petit et le rappel à nos cellules.

      Sais-tu qu’une création artistique a une vibration ? Si nous avions l’oeuvre en face de nous en direct, nous pourrions peut-être ressentir ce côté quantique au lieu de la voir avec les yeux.

      Merci pour le compliment au sujet de mes prouesses de blogueuse …….

      Emmanuelle

  2. Je ne suis pas trop branché Art Contemporain.
    C’est la raison pour laquelle, je suis très vite parti des Beaux-Arts.

    Cela dit, je suis sensible aux théories scientifiques de Servant-Ermes selon ma modeste opinion. Car je suis loin d’être un spécialiste sur la question.

    Comprendre l’infiniment petit, c’est comprendre qui nous sommes réellement et plus important encore comment nous fonctionnons.

    Merci pour cet article très intéressant et je me joins à Bernadette pour te féliciter de tes prouesses de blogueuse 😉
    Jean-Charles Articles récents..Henry Luce (1898-1967) ou le créateur de la presse magazineMy Profile

  3. Cette histoire quantique ma passionne vraiment, l’art je ne sais pas mais la physique c’est certain. Que la matière se modifie selon notre humeur, cela se vérifie chaque jour. Je ne sais pas encore ce que le fait d’avoir découvert les neutrinos va impliquer dans notre conscience mais j’ai j’aime voir la science découvrir la vie spirituelle!
    hannah@methode Tipi Articles récents..Chats, chiens et chevaux, voulez-vous connaître la face cachée de votre animal familier?My Profile

    • Bonjour Hannah,

      Merci de ta visite.

      Je voudrais juste dire que je pense que la découverte des neutrinos n’a rien de nouveau et que même Einstein savait tout cela. Il n’était peut être pas en mesure, (dans le sens il n’avait pas les outils), pour expliquer à des cerveaux linéaires le monde dans lequel nous vivons.

      Je te recommande la vidéo « Introduction aux thérapies quantiques » :
      http://formationquantique.com/principes-soins-energetiques/,
      qui t’expliquera ce que la science a déjà fait.

      A bientôt

      Emmanuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge