Pourquoi et comment supprimer le sucre ?

Un défi, du plaisir et, un enjeu santé capital

 

Un programme éducatif pour les femmes et les hommes qui veulent réduire leur consommation de sucre raffiné et,  supprimer les causes qui les poussent à avoir une alimentation plutôt sucrée.Pourquoi supprimer le sucre ?

Une soixantaine de pages, dont 6 documents PDF téléchargeables, plus de 150 minutes de programme audio, et trois bonnes heures de vidéo, en ligne,  qui vont vous donner les raisons pour lesquelles il est primordial de supprimer totalement le sucre, quel est son impact sur votre organisme et surtout un guide pratique, en plusieurs étapes, pour vous aider au quotidien à éliminer le stress sucré de votre vie. Un espace commentaires est à votre disposition pour échanger avec Emmanuelle Labat, la conceptrice de ce programme éducatif, et recevoir tout le soutien nécessaire.

Cliquez ici pour vous inscrire.
En échange de ce service, un don minimal de 117 euros vous est demandé.

 

La raison d’être de ce programme éducatif

 

Transcription de la vidéo

Un jour vous ou un proche se réveille et le diagnostic tombe : diabète, myopie, cataracte. Vous voyez vos enfants, vos petits-enfants grandir et devenir obèses. Ce n’est pas une fatalité. Ce ne sont que des résultats. Je sais, malheureusement l’être humain attend d’être dans la douleur pour agir. Heureusement, certaines personnes refusent le chemin de la souffrance et cherchent des solutions pour arrêter de manger du sucre bien avant de n’avoir plus que leurs yeux pour pleurer devant l’ampleur des dégâts.

Le sucre et vous, c’est une relation très intime et parfois même vous la vivez en secret. Tout le monde a le dos tourné et vous avez une orgie de sucreries ! Vous courrez au congélateur pour attraper une glace, puis deux. Vous avez des fringales soudaines, ou des coups de pompe dans la journée, et vous avalez tout ce que vous avez sous la main pour regagner un peu d’énergie. Bien souvent ce sont des gourmandises sucrées qui sont dans vos placards et auxquelles vous accédez rapidement. Ou encore, vous pensez que vous avez besoin d’une douceur sucrée le soir avant d’aller au lit. Vous compensez une dure semaine de travail en faisant la fête le week-end, une fête aux chocolats, aux frites, au ketchup, à la bière. Est-ce que cela résonne en vous ? Est-ce que vous vous reconnaissez ?

Ou bien alors vous regardez cette vidéo parce que vous accompagnez les autres dans leur parcours santé et vous n’arrivez pas à les motiver, et à les faire arrêter de manger des sucres raffinés, car vous n’avez peut-être pas les bonnes clés pour déclencher le processus. Vous cherchez des solutions.

Je ne voudrais pas jouer les ambitieuses, mais je dois avouer que toute la population française est concernée. Le sucre est arrivé en France au Moyen-Age. Tous nos ancêtres ont vécu et mémorisé le stress que provoque le sucre raffiné sur le corps humain. Au 21ème siècle la science de l’épigénétique nous confirme qu’un stress peut activer ou désactiver un gène selon la situation. Vous, moi, et la génération suivante sommes concernés par ce que vous allez entendre dans les minutes qui suivent.

Si vous êtes dans la situation 1 ou la situation 2, je vous comprends bien. De toute ma vie je n’ai rencontré aucune personne qui vivait depuis plus d’un an sans manger de sucre, de sucreries, de pâtisseries, de bonbons, de confiture, de chocolat. Je ne connais donc personne dans mon entourage proche qui puisse me dire comment un être humain se sent, lorsqu’il ne mange aucun sucre ajouté à ses aliments. En revanche je croise des centaines de gens qui ont des caries dentaires, qui n’arrivent pas à perdre du poids, qui vivent une ménopause épouvantable, qui sont sans arrêt fatiguées, qui ont le cerveau au ralenti, qui ne peuvent pas résister à la vue d’un paquet de gâteau ou qui sont atteintes de pathologies graves. Bien entendu, je crois bien qu’il y a des individus qui ne sont pas dans l’énergie du sucré et qui vivent une relation très saine au sucré. Je compte désormais parmi celles et ceux qui commencent à mener une vie désucrée et qui ont mis fin à cette relation intime dangereuse pour la santé. Vous aussi vous pouvez reprendre le contrôle sur votre alimentation et ne pas être sans arrêt dépendant d’une tierce personne, pour garantir votre énergie quotidienne.

Si vous êtes dans une des situations que je viens de décrire, alors je vous invite à rester encore quelques minutes avec-moi. Vous allez comprendre que le sucre raffiné peut devenir l’objet d’une méthode de développement personnel qui met le corps physique au cœur du processus.

Nous allons voir comment vous souffrez d’un manque d’énergie parce que vous mangez du sucre raffiné, alors que vous pensez que vous donnez de l’énergie à votre corps. (Images vidéo)

Nous allons voir une des causes à l’origine de votre schéma nutritionnel, celui qui vous pousse à manger du sucré sans arrêt.

Vous aurez des explications sur la manière énergétique de réduire le stress.

Nous verrons comment en 10 minutes vous pouvez faire face à une crise sucrée en mangeant autre chose que ce dont vous avez l’habitude.

Et enfin je vous donnerai des indices pour en finir avec les doutes que vous avez sur le type de sucre que vous pouvez manger ou non si vous voulez rester au maximum de votre bien-être, physique, émotionnel et intellectuel.

Bonjour, je suis Emmanuelle Labat

Pour les personnes qui ne me connaissent pas encore, je vais vous expliquer mon parcours et pour quelles raisons je m’autorise à vous parler du sucre.

Le sucre est un point sur lequel je travaille, dans le sens travail personnel sur soi, depuis maintenant une bonne dizaine d’années. J’ai pris conscience dans les années 2002 et 2003, que le sucre, le sucré, l’envie de douceurs sucrées, principalement les gâteaux, étaient très présents dans mon quotidien. Tous ces aliments sucrés pouvaient abîmer mon corps physique. Leur impact se manifestait notamment par des hypoglycémies fréquentes et des rondeurs et des kilos superflus. J’attire votre attention sur le fait que je n’ai jamais été ni obèse, ni diabétique, mais sans prise de conscience à temps, j’aurai facilement pu franchir la ligne rouge.

Comment est-ce que je suis arrivée aujourd’hui à vous parler dans cette vidéo publiée sur Internet ?

J’ai passé 6 années à l’université, pendant lesquelles j’ai suivi une formation de traductrice. J’ai exercé pendant quelques années le métier de traductrice en freelance, de même que j’ai été pigiste. Un pigiste est un journaliste qui vend ses articles, à la page , au nombre de signes. J’ai vendu mes premiers articles, rédigés en anglais, lorsque je passais du temps en Chine et en Russie. Ma spécialité favorite était le reportage écrit, à l’époque où j’essayais de gagner ma vie comme journaliste, traductrice et rédactrice indépendante.

Dans la rubrique compétences professionnelles, je tiens à souligner que l’enseignement a été mon premier métier à la sortie de mes études. A 22 ans je me tenais, avec aisance, sur l’estrade du prof face à des élèves de terminale allemands auxquels je tentais de donner l’envie d’apprendre le français.

Depuis 2011, je suis devenue infopreneuse, c’est-à-dire, je diffuse des informations sur Internet, sous la forme de programmes éducatifs.

J’ai donné des formations en cours particulier. Je suis moi-même encore élève et il me paraît indispensable de pouvoir accéder à un cours, quel que soit l’endroit où je me trouve, à n’importe quelle heure de la journée.

Lorsque vous suivez une formation en cours particulier, ou en groupe dans une salle, qu’est-ce qu’il en reste dans les semaines et les mois qui suivent? D’après mon expérience, peu de choses et je ne peux pas revenir en arrière.

Il est important pour moi de pouvoir ranger toutes les informations quelque part, de pouvoir les retrouver rapidement par mots-clés. Il est important d’utiliser l’information, de la transformer pour qu’elle soit vraiment utile dans notre vie quotidienne et qu’elle ne reste pas une activité mentale uniquement.

C’est à la fin du siècle dernier que la santé naturelle est entrée dans ma vie grâce à un magnétiseur en France et à un long séjour en Chine. Et depuis, je ne me suis plus écartée du chemin de la santé naturelle.

Après un long séjour en Asie, j’ai eu une prise de poids soudaine, qui a commencé à me gêner à mon retour en Europe au début de l’an 2000. J’avais déjà quelques années auparavant consulté une nutritionniste qui avait attiré mon attention sur le fait que je mangeais trop de pâtisseries et que je devais revoir l’équilibre de mes repas. J’avais réussi à faire quelques efforts. Sur ma propre initiative, sans être éduquée sur le fonctionnement du corps humain, je n’achetais plus de sucre raffiné mais de l’aspartam que je mettais partout. Au final, les résultats ne se sont pas inscrits dans la durée et j’avais pris le chemin du pire. J’avais juste remplacé un sucre par un autre en pensant bien faire. A la fin des années 90, pendant une période de deux ans, j’ai été plutôt nomade et j’ai séjourné dans au moins 5 pays avec des traditions alimentaires complètement différentes. Le sucre a bien entendu posé quelques soucis et il fallait que j’assure mes coups de fringale, qui pouvaient me pousser jusqu’à des tremblements et parfois, je n’étais plus accessible pour personne. Il ne fallait surtout pas me parler pendant ces moments là. C’est ensuite lorsque je me suis de nouveau établie de manière stable à Paris et après m’être écroulée à tous les plans, que j’ai mis le doigt sur la nécessité de changer quelque chose dans mon alimentation et ce, de manière radicale. D’abord j’ai complètement supprimé les laitages et la baguette de pain blanc. Ensuite lors d’un stage de techniques énergétiques, j’ai mis le doigt sur le sucre. Nous étions en 2003. Aujourd’hui nous sommes en 2015 et c’est seulement maintenant que je coule des jours heureux sans sucre raffiné. 12 années se sont écoulées au cours desquelles j’ai essayé beaucoup de choses, pendant lesquelles je n’ai été guidée par personne. Il a fallu que je prenne les choses en main, complètement seule. J’ai exploré un bon nombre de techniques énergétiques, mis en place des changements alimentaires importants et j’ai avancé pas à pas. Tenez-vous bien, j’avais arrêté de fumer du jour au lendemain lorsque j’avais la trentaine. Cela peut en faire rêver certains d’entre vous. En revanche, supprimer complètement le sucre raffiné et tous les édulcorants a été un parcours du combattant. Selon certains spécialistes, le sucre est une drogue pire que la cocaïne. Le sucre, vous croyez l’avoir supprimé, et il revient de manière insidieuse dans votre alimentation. Il avance caché dans votre vie.

J’ai décidé de ne plus me laisser enfermée dans cet environnement sucré, je me suis débrouillée avec tous les outils auxquels j’avais accès et j’aboutis aujourd’hui à une méthode.

Vous pouvez-vous aussi arriver à ce bien-être et à transformer votre relation intime au sucre. Il suffit d’avoir les bonnes clés, les bonnes informations et vous allez gagner du temps par rapport à ce qu’il m’a fallu. Je vois des gens qui passent leur temps à consulter des spécialistes, à dépenser de l’argent à droite et à gauche dans des stages de développement personnel pour tenter de gagner un peu d’énergie et qui sont encore au plus bas énergétiquement et n’ont pas la force de faire tout ce qu’ils aimeraient faire dans la vie.

Je vois celles et ceux qui ont conscience qu’elles ou ils doivent réduire la quantité de sucre, font des efforts et consomment des édulcorants, sans résultat. Ces personnes se sentent encore plus fatiguées et prennent du poids. Oui, il y a de bonnes raisons à cela. Il est bon d’avoir les informations théoriques de base pour choisir le sucre que vous voulez manger.

Et puis il y a toutes les personnes qui pensent que c’est pure obsession de l’esprit que de vouloir arrêter de manger du sucre raffiné et que cela va ajouter une frustration de plus à la vie déjà difficile. Ces personnes, souvent n’ont pas pris conscience du lien omniprésent qui les ancre dans un monde sucré qui adoucit leur réalité.

Bientôt dans la prochaine vidéo, vous allez découvrir certaines informations., pour vous aider, je l’espère sur le chemin de la libération du sucre raffiné, des informations qui vont vous aider,, à prendre conscience de l’impact du sucre sur votre vie ainsi que des informations pratiques que vous pourrez appliquer immédiatement la prochaine fois que vous irez faire vos courses, ou lors de votre prochaine crise sucrée.

Je vous dévoilerai le cœur de la méthode que j’ai élaborée, pour réduire, puis supprimer complètement le sucre raffiné de la vie quotidienne. Il est possible de s’alimenter différemment pour ne plus avoir ni de fringales incontrôlées, ni de coups de pompe. Je vous assure qu’il est possible de changer tout ce qu’il y a dans vos placards de cuisine et votre réfrigérateur, tout en tant continuant à vous régaler et à régaler vos enfants, sans mettre en danger votre santé. Bien au contraire, vous saurez gérer votre énergie du matin jusqu’au soir, même si vous êtes souvent en déplacement. Le fait de vous désucrer vous permettra de gagner en lucidité intellectuelle et d’avoir un cerveau revigoré.

Mais attention, quand on n’a pas quelques connaissances techniques de base sur les sucres et le stress qu’ils provoquent, on va tomber facilement dans le piège, je remplace le sucre raffiné par un édulcorant soi-disant naturel ou je consomme des produits allégés. Au final cela vous coûte cher en termes de santé. Et puis le côté agréable est que vous devriez certainement perdre quelques kilos. Votre allure physique devrait se trouver transformer.

Et maintenant la cerise sur le gâteau, en plus du fait d’avoir suivi le parcours que je vous propose pour transformer votre relation intime au sucre, vous allez aisément pouvoir en faire bénéficier toute votre famille. SI vous êtes professionnel de santé vous pourrez confirmer aux personnes qui vous consultent que c’est une nécessité absolue de supprimer le sucre de leur vie et qu’il existe une façon de s’y prendre. La génération à venir vous en sera reconnaissante !

En attendant, de vous retrouver dans la prochaine vidéo et pour pouvoir vous aider au mieux, dîtes-moi quels sont vos blocages., vos difficultés à supprimer le sucre raffiné de votre vie. Merci de laisser un commentaire ci-dessous. Je lirai avec attention toutes vos observations et j’aisserais d’y répondre de manière adaptée dans les jours qui viennent. Je vous dis à très bientôt, lors de notre prochain rendez-vous vidéo sur le blog, je vais vous révéler des informations qui sont jusqu’à présent seulement accessibles aux membres du centre de formation en ligne.

CLIQUEZ ICI POUR ACCEDER A LA SECONDE VIDEO
version courte (30 min) du programme éducatif

en échange de votre contribution minimale de 3 euros
pour soutenir les actions d’information de l’association EmaBom


Commentaire

Pourquoi et comment supprimer le sucre ? — 4 commentaires

  1. bonjour, j’ai écouté avec attention votre vidéo sur « le sucre et vous ».
    j’ai effectivement depuis quelques années l’envie de supprimer le sucre raffiné. Gourmande de nature j’ai beaucoup de difficultés à resister à l’envie de sucré. J’ai quand meme fait quelques efforts et changé certaines de mes habitudes alimentaires mais certaines persistent. j’ai par exemple supprimé le sucre raffiné au petit déjeuné, je prend du miel et du sucre intégral style rapadura. par contre dans la journée je craque parfois pour des carrés de chocolat au lait, je n’en achète plus systématiquement lorsque le placard est vide ça me fait un break. j’arrive maintenant à me passer de biscuits, bien qu’il m’arrive de craquer de temps en temps, lorsque l’on m’en propose ou que mon ami en mange. je mangeais auparavant une plaquette de 200G de chocolat/ jour, avec patisseries le week end et viennoiserie le matin. j’aimerais continuer sur ce chemin, mais j’avoue que l’addiction au chocolat est très forte.
    merci pour votre blog, je suis avec intérêt son contenu.
    Anne

    • Bonjour Anne,

      Merci pour votre intérêt pour le blog.
      Continuez à faire des efforts.
      « je prend du miel et du sucre intégral style rapadura » Ce sont des sucres raffinés!
      Vous pouvez manger du chocolat, mais du bon! Du chocolat cru en poudre sans sucre ajouté, ou bien du chocolat cru avec par exemple du miel brut.
      A un moment donné pour vraiment décrocher il faut faire un travail de fond, et parfois passer par des connaissances intellectuelles. (c’est ce que propose le programme éducatif que j’ai conçu).
      Je vous invite à regarder cette vidéo https://vimeo.com/142975995. Il y a des choses intéressantes qui sont dites. en revanche, je ne suis pas d’accord avec le fait que l’individu soit considéré comme une victime de l’industrie agro-alimentaire. Non, l’individu est victime de lui-même, de ses bobos non soignés qui attirent à lui le sucre raffiné. L’individu a le choix de s’éduquer (cf ce qu’a fait Nelson Mandela en prison) et le libre choix de ce qu’il met dans ses placards.
      Je vous souhaite de poursuivre vos efforts car le jeu en vaut la chandelle. Ne plus avoir le cerveau ensucré est hautement appréciable. Surveillez votre mail vers Noël.

      Au plaisir de lire la suite de votre chemin.

      Emmanuelle

  2. MERCI de partager vos expériences. Je viens de lire et écouter toutes vos infos et je peux confirmer que lutter contre le sucré pour prendre toute une vie ! Mais avec l’âge (66 ans) qui est le mien, je trouve que j’aime moins le sucré et la raison aidant plus les vidéos sur internet, j’évite le piège sucré! Je suis intéressée par la vidéo 2, un peu par curiosité de savoir toujours plus mais aussi pour avoir de bons arguments pour convaincre mon mari et la famillet et peut-être protéger mes petites-filles de ce fléau sucré!

    • Bonjour Arlette,
      Merci pour votre témoignage sur le blog. Oui, cela peut prendre beaucoup de temps. En ce qui me concerne, quelques informations théoriques ont permis de mettre un point final à la consommation de sucres raffinés. Malheureusement, je viens de voir un médecin diffuser de l’information en faveur d’un sucre bio, qui protègerait les dents des caries. C’est hallucinant. L’ignorance ne peut pas être un point de vue!
      Je vous encourage a regarder la vidéo 2 en soutenant l’action de l’association, avec le versement de 3euros. Voici le lien pour vous inscrire
      https://www.helloasso.com/associations/emabom/collectes/quizz-stress-sucre
      Vous aurez deux semaines pour regarder la vidéo en famille.
      Au plaisir de lire la suite de votre parcours.
      Emmanuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge