Aller chez le dentiste, une façon quantique de faire du développement personnel ! Le saviez-vous ?

Les soins dentaires, une étape incontournable
de développement personnel

 

Aller chez le dentiste - Artiste MarielauterreDocteur Quantique (nous l’appellerons ainsi pour respecter son anonymat), plus de vingt-cinq ans d’expérience en tant que chirurgien dentiste allopathique et énergétique, nous explique les dents, les émotions, les mémoires, l’énergie et leur interdépendance

Emmanuelle LABAT : Selon vous, aller chez le dentiste, s’inscrit dans une démarche de développement personnel. Expliquez-nous pourquoi.

 

Dr Quantique : Oui, en effet, je suis d’avis qu’aller chez le dentiste est une démarche de développement personnel. C’est récent dans la société cette démarche que nos aînés n’avaient pas ; ils étaient les pieds dans la terre et regardaient encore la lune. Etant donné l’évolution de notre société, toute personne souhaitant améliorer son niveau de santé doit entreprendre une démarche de développement personnel.

En fait on mesure la souffrance de la personne à l’état de ses dents. Les dents sont directement impliquées dans le développement personnel de l’individu car elles sont comme un fusible qui existe entre le cerveau et les organes. Si il y a une déficience au niveau dentaire, il y aura une mauvaise communication du cerveau vers l’organe et réciproquement. Donc le corps du patient n’aura pas accès à son processus d’auto-guérison par lui-même. Donc si le patient veut être en bonne santé, il a avantage à s’occuper de ses dents. En fait, l’état des dents est comme un reflet, un baromètre, du chemin de vie et des blessures traversées par le patient.

Emmanuelle LABAT : Comment mesurez-vous la souffrance de la personne ?

Dr Quantique : J’ai une phase d’examen dentaire de type allopathique et puis après j’ai un examen énergétique. Je ne le fais pas par rapport aux informations dentaires du patient mais en rapport avec les informations que le patient me donne et qui me permettent de fixer les priorités en termes de dents. Je fais un test énergétique, puis après je vais voir dans la bouche le résultat du test.

Je réalise un test de type kinésiologique car j’en ai l’habitude et que je le trouve pratique. Je peux aussi utiliser un test d’ostéopathie qui me donne un autre type d’informations. Avec ce dernier on obtient directement l’énergie dans l’organe qu’on traite. Test crânien par exemple : je détecte directement l’énergie contenue dans l’organe, en posant les mains sur le haut du crâne. Ensuite, je cherche le lien entre l’organe et la dent qui lui correspond.

Emmanuelle LABAT : Vos propos vont en bousculer plus d’un ! Pouvez-vous entrer un peu plus dans le détail ….

Dr Quantique : Autrement dit, je fais une radio panoramique systématique qui va me donner le panorama des dents du patient, l’histoire des dents et du patient, des axes en fait. A voir l’état des molaires, on va savoir si le patient a déjà eu des problèmes importants, des blessures, des souffrances par rapport à ses parents. Il y a une diagonale, qui part en bas à droite et va vers le haut à gauche, c’est côté père. L’autre diagonale qui part en bas à gauche et va vers le haut à droite, c’est la mère.

Par exemple, le patient qui vient à l’instant de quitter mon cabinet n’a plus de dents en bas à droite et plus de molaires en haut à gauche. Avec lui je sais déjà que la problématique liée au père a été très importante. J’y vois toute la généalogie paternelle. A 45 ans, il a normalement l’âge d’avoir toutes ses dents !

Emmanuelle LABAT : Nous sommes bien d’accord que chaque dent est reliée à une glande endocrine, à un organe et à un chakra. Je suppose que vous utilisez aussi un référentiel symbolique pour établir votre diagnostic ?

Dr Quantique : Certes il existe des ouvrages qui font le lien théorique entre une dent et un organe. Toute une symbolique a été construite entre les dents et les organes, les dents et les méridiens. Le problème tient au fait qu’on considère la dent dans sa globalité. Cela me gêne, car en fait une dent est partagée entre une couronne et une racine. Dans la couronne il y a plusieurs tissus qui sont l’émail, la dentine, la pulpe, et qui sont des tissus complètement différents, qui ne gardent pas les mêmes mémoires et qui n’ont pas les mêmes relations. Dire qu’une première dent molaire exprime le gros intestin, c’est vrai globalement, mais pas dans le cas particulier du patient. L’émail, la dentine et la pulpe d’une première molaire peuvent être rattachées à d’autres éléments selon la médecine chinoise par exemple. Si c’est l’émail qui est concerné, on n’aura pas le même organe que s’il s’agit de la dentine. Le symbolisme a donc ses limites.

A dire vrai, je préfère tester directement, car j’ai en face de moi un individu différent à chaque fois. Le symbolisme s’applique difficilement aux cas particuliers et j’avoue qu’au cabinet je ne rencontre que des cas particuliers.

Emmanuelle LABAT : Vous êtes un dentiste complet ??

Dr Quantique : J’essaye d’être le plus complet possible. La formation allopathique est indispensable avant de suivre une formation énergétique. On ne s’improvise pas dentiste. A notre époque des personnes qui ont des perceptions extrasensorielles pensent pouvoir résoudre des pathologies énergétiques qui relèvent avant tout de l’allopathie primaire.

J’ai appris la kinésiologie, la biokinergie (école française), la médecine chinoise, la médecine des chakras, l’ostéopathie, la posturologie. Donc environ 25 ans de formation, dont plus de 10 ans en médecines douces. Je poursuis toujours ma formation dans le domaine énergétique.

Emmanuelle LABAT : Si la dent est affectée par une émotion, cela est-il vraiment du ressort du dentiste ?

Dr Quantique : Oui, si le dentiste est formé en énergétique. Le dentiste traditionnel n’est pas apte à travailler dans ce sens. Il va faire de l’allopathie. Ma formation me permet d’aller plus loin.

Emmanuelle LABAT : Pouvez-vous nous expliquer alors comment une émotion peut affecter une dent ?

Dr Quantique : Vous savez, une dent ce n’est pas compliqué. La dent est une structure cristalline, c’est la structure la plus dure dans le corps humain. La nature du cristal justement est d’être un réservoir à mémoires. Les mémoires au sens large du terme, dès la fécondation, les mémoires de la vie présente et vie passée, se logent dans le cristal de l’émail de la dent, sous forme de vibration, sous forme d’énergie. Une énergie est induite dans la dent, qui n’est pas à l’origine dans la physiologie de la dent et qui peut donc affecter celle-ci en modifiant son taux vibratoire. Une dent saine a une vibration qui lui est propre et à partir du moment où on modifie cette vibration, prend le risque d’induire une perturbation pouvant ouvrir la porte à la pathologie. Ceci est vrai pour n’importe quel organe.

Les matériaux métalliques posent problème car ils entrent dans le champ vibratoire et génèrent des perturbations électriques. Ils ont leur propre vibration et stockent aussi des mémoires. Ils n’ont pas de structure cristalline. C’est un amas énergétique très puissant.

En résumé, je me sers de la structure énergétique du corps pour le tester et faire un diagnostic énergétique au niveau de la dent.

Emmanuelle LABAT : Selon vous, comment le biofeedback quantique, le SCIO-Eductor, peut-il aider un dentiste dans sa pratique ?

Dr Quantique : Je pense que dans le cadre du biofeedback quantique, la technologie d’un appareil, peut aider les praticiens à aller trouver les bonnes émotions à traiter. Cependant, attention à ne pas tomber dans la facilité qui est liée à l’utilisation d’un appareil. J’estime que ce type de technique nécessite de développer son propre ressenti, sinon s’abriter derrière une machine, perd de son sens. Je suis également d’accord avec le fait que de suivre un protocole sur les émotions peut conduire à utiliser le programme dentaire du SCIO par exemple. Néanmoins, le premier travail à faire est de faire retirer les amalgames par un dentiste, pour pouvoir libérer ensuite les mémoires.

Emmanuelle LABAT : Il va être du ressort du praticien de biofeedback d’insister pour que la personne aille faire retirer les amagalmes….

Dr Quantique : Oui, c’est une bonne chose. Toutefois, les dentistes devraient y penser eux d’abord et j’ajouterai penser aussi à eux-mêmes. Pour être bon thérapeute, il faut déjà être bien soi-même. Qu’ils se soignent eux-mêmes et cela les aidera à soigner leurs patients. Mes confrères n’ont pas encore conscience de tout ce qui se passe dans les dents. En France, on met encore de l’amalgame dans les dents alors que dans de nombreux pays c’est interdit. Pour terminer sur une note positive, nous sommes de plus en plus à développer ce type de médecine dont je me sers au cabinet.

Pour dialoguer avec Docteur Quantique, un seul moyen, nous laisser un commentaire ci-dessous.

Nous vous invitons aussi à lire notre article de présentation sur le biofeedback quantique et les stress dentaires, en cliquant ici.

Source photo : Marielauterre


Commentaire

Aller chez le dentiste, une façon quantique de faire du développement personnel ! Le saviez-vous ? — 19 commentaires

  1. Elle est très intéressante cette interview.

    Je ne me doutais pas à quel point nos dents étaient reliées à nos états émotionnels.
    C’est incroyable comme la fonctionnalité de nos organes peuvent réagir à notre ressenti.
    D’où l’importance de filtrer nos pensées afin d’entretenir de bonnes vibrations pour croquer la vie à pleines dents 😉

    • Bonjour Jean-Charles,

      Moi, non plus je ne me doutais de rien il y a 4 ans quand j’ai eu une grande prise de consicence, en participant à un atelier de travail du congrès international des Praticiens de Bioffeedback quantique à Amsterdam. Un médecin américain, spécialisé dans le domaine du cancer, a attiré notre attention sur les dents, les amalgames et tout le reste, et leur importance dans le développement de pathologies.
      Alors, j’ai choisi de me faire soigner les dents d’une façon différente et en profondeur, étant déjà consciente des limites médicales des dentistes de façon générale. (c’est lié à l’enseignement qu’ils reçoivent à la faculté de médecine). J’ai fait un très long travail pendant deux ans, les dents ont libéré, ce qu’il y avait à libérer. Je reste néanmoins sensible à tout stress qui chez moi aurait tendance à se manifester au niveau dentaire. Je suis mieux armée maintenant pour gérer ce qui se passe dans ma bouche à un premier stade. Ensuite, bien-sûr, le travail sur les dents, l’email, etc… ne peut être fait que par un dentiste.

      Et effectivement, Jean-Charles, ensuite nous pouvons croquer la vie à pleines dents ! (sinon nous trimbalons des casseroles)

      Emmanuelle

  2. Cet interview m’a enchantée. Je suis thérapeute en kinésiologie et soins energétiques, et je suis à la recherche d’un dentiste tel que le docteur Q. Est-ce qu’il y aurait un de ses confrères dans le 79 ? Et pourquoi l’anonymat ?
    Vraiment merci pour cet article.

    • Bonjour Patricia,

      Je ne sais pas s’il y a beaucoup de docteurs Q. à l’heure actuelle, en France, et ceux qui ont cette approche, restent pour le moment dans l’anonymat. Il peut être facile d’être radié de l’ordre des médecins. La faculté de Médecine n’enseigne pas encore cette approche.

      En attendant, vous pouvez jeter un coup d’oeil à ce site, peut-être, vous y trouverez votre bonheur : http://biokinergie.com/index.php
      Voir aussi ma réponse au commentaire précédent

      A bientôt sur le blog!
      Emmanuelle

    • Bonjour

      Pourriez vous m eclairer svp. Suite à un accident de voiture mes dents se sont dechaucher en haut et je dois arracher celles qui restent et placer des implants puis bridge. Que pensez vous de mieux à faire?
      Je travaille dans l énergétique donc votre avis est important avant que je commence les « travaux » .. Pfff.! J habite en Belgique.

      Merci infiniment

      • Bonjour,
        Ah, il faut vous éclairer avec un cierge allumé à Lourdes…..
        Blague à part
        Un il vous faut un bon dentiste et il doit être honnête sur les avantages et les inconvénients des implants. S’il le faut demander un second avis.
        Deux Vous devez avoir une alimentation impeccable de manière à ce que les gencives soient dans un état optimal pour les travaux.
        Trois Penser à bien détoxifier le corps si vous avez des anesthésies à répétition.
        Quatre Vous pouvez utiliser le biofeedback quantique pour vous déstresser et déstresser la mâchoire pendant tous les travaux de réparation. Si vous utilisez vos mains énergétiques, cela aidera à cicatriser rapidement après l’extraction d’une dent. (cela vous évitera les substances chimiques que le dentiste prescrit généralement).
        Bon courage, c’est un moment désagréable à passer. Les dents portent en elles la mémoire. Ensuite, une seconde jeunesse quand tout le travail énergétique autour des dents est bien fait.

        Emmanuelle

  3. Incroyables, ces prises de conscience des professionnels de la santé ! A quand une influence sur l’administration de la santé ? Ici, au Québec, les quelques rares dentistes qui s’attaquent à l’amalgame sont regardés comme des espèces d’extra-terrestres et le coût relié au remplacement par du composite est exorbitant !
    En Biologie totale aussi, on analyse les dégâts dentaires en termes de ressentis : les dents poussent à différents âges de nos vies et sont donc reliées directement à nos vécus à ces moments-là ! Simple logique… mais il faut bousculer toutes les croyances si bien étayées par les scientifiques ! Il reste bien du chemin à faire…
    Merci pour cette très intéressante interview, Emmanuelle !

  4. question
    j`ai été anorexique en prenant des diurétiques à haut dosage, on m`a sauvée la vie
    mais toutes mes dents se sont brisées et puis je n`en ai plus, oui j`ai beaucoup souffert
    dans la vie.Oserai-je espérer vivre les énergies , malgré cette totale amputation de mes
    dents. merci
    Catherine

    • Bonjour Catherine,

      Merci pour votre témoignage sur le blog.

      L’énergie est présente pour tout le monde et elle est gratuite ! Donc vivez avec elle, avec ou sans dents !
      J’utilise aussi l’énergie pour entretenir mes gencives.

      A bientôt

      Emmanuele

  5. Ping : Les 20 questions fondamentales en santé naturelle

  6. Ping : Stress dentaires et biofeedback quantique (SCIO)

  7. Je comprends pourquoi les gens craignaient le dentiste il y a soixante-dix ans, avant qu’on ait eu l’anesthésiant, mais de nos jours on ne sent presque pas de mal chez le dentiste. Vous avez raison qu’il y a cependant une marque d’infamie qui reste sur les dentistes et c’est dommage. Espérons qu’avec plus d’éducation et du temps plus du monde ira chez le dentiste pour avoir une meilleur qualité de vie.

    Yvon Lebras |

    • Bonjour,

      Oui, le biofeedback quantique permet de soulager beaucoup de stress qui sont liés au fait de devoir soigner ses dents.

      Merci pour votre visite sur le blog.

      Emmanuelle

  8. bonjour madame

    je recherche un praticien pour un bilan sur paris et ou la région parisienne
    J’ai la maladie de lyme et une sensibilité aux matieres en bouche qui me créent bien des soucis : tachycardies douleurs aux membres et tressautements des muscles et des organes; Quand on m’enleve des couronnes ca va mieux mais des qu’on me remet des matériaux c’est reparti. J’ai vu qu’il y avait un departement dentaire dans le scio : j’aimerais faire gagner du temps à mon praticien. pouvez vous m’indiquer quelqu’un de compétent ? merci par avance pour votre bienveillance
    bien à vous. lise

    • Bonjour Lise,

      Merci pour votre passage sur le blog.

      J’attire votre attention sur le fait que le SCIO n’est pas un outil pour faire un bilan au sens où le mot « bilan » est communément compris. Avec le biofeedback quantique on repère des schémas de fonctionnement et on ne fait jamais un diagnostic.

      Oui, il y a bien un programme dentaire dans le SCIO et il permet d’avoir une idée des matériaux qui pourraient poser problème.

      Dans le domaine de la thérapie, vous devez aller vous-même à la rencontre du thérapeute qui vous convient. Le thérapeute doit lui-même se présenter publiquement. Le blog n’a pas pour vocation de répertorier les praticiens de biofeedback quantique.

      Bien cordialement

      Emmanuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge