Comment savoir si le biofeedback quantique est bon pour vos maux physiques ?

Quand le patient est à la recherche du remède miracle !

éducation - biofeedback quantiqueJe réponds à des messages reçus de la part de lecteurs du blog et qui sont utiles dans le cadre de la formation d’un praticien de biofeedback quantique.

Ce type de questions est vraiment très courant. Elles reviennent comme une litanie dans le paysage français de la santé.

« Peut-on bénéficier du biofeedback pour diminuer l’intensité ou la périodicité des crises de polyarthrite rhumatoïde ?
Séances possibles en Charente ou dans le Bordelais ?
»

ou bien

«Je souhaiterai un bilan, des examens complets. Je pense avoir l’ADN suffisamment dégradé pour être une démonstration. Je n’ai pas trop de moyens financiers».

Ces questions sont la résultante directe d’un formatage des cerveaux fait par le monde médical allopathique et l’Education (et qui malheureusement est propagé par des thérapeutes ou autre personnes du monde de la santé/bien-être).

Une des parties du travail du praticien de biofeedback quantique est de décrypter ce que la personne exprime consciemment, quelle est son attitude lorsqu’en fait elle appelle à l’aide, avant d’aller voir plus loin dans l’inconscient, ce qu’il veut bien nous dire.

Dans les deux cas, les personnes cherchent un remède miracle, puisque l’allopathie ne donne pas les résultats qu’elles souhaitent. Elles ont été éduquées à chercher les solutions à l’extérieur d’elles-mêmes et à remettre leur santé dans les mains d’autrui.

Dans le premier cas la question pourrait être : Qu’est ce que je peux faire au quotidien pour diminuer, voire éliminer les crises de polyarthrite rhumatoïde ?

L’attitude que je pourrais adopter est : je prends le temps de lire cet article «Les 20 questions fondamentales en santé naturelle» (cliquez sur le lien) et d’y répondre franchement.   Je vais découvrir un certain nombre de facteurs de stress.

Puis, je réfléchis à ce que « ADN dégradé » veut dire et je cherche ce qui se cache derrière les mots « polyarthrite rhumatoïde ».

C’est un bilan complet dans le domaine de la médecine quantique. Vous faîtes un examen complet de vous-même.

Ensuite, je peux me demander quels sont les moyens que je mets en place pour m’aider à sortir de cette situation. Quelle image de moi est-ce que je donne quand je suggère que je pourrais être un bon cobaye ?

Est-ce que je dois demander à autrui de s’occuper de moi de façon gratuite ? Je recommande de lire l’article « Qui finance les médecines douces dont la médecine quantique fait partie. » (cliquez sur le lien)

Le praticien biofeedback, via l’intermédiaire du SCIO/Indigo, va vous aider à détecter les stress et à « déblayer » le terrain pour que vous puissiez avancer vers la guérison. Afin de vous rendre compte de l’efficacité du biofeedback quantique, et s’il est adapté à votre situation, je vous recommande de vous inscrire pour regarder la vidéo qui vous est proposée dans l’article « Les thérapies quantiques : 6 raisons pour lesquelles elles sont efficaces »  (en cliquant sur le lien). Vous pourrez alors décider vous même si vous avez envie d’utiliser ce type d’approche de santé pour remédier à vos maux physiques et dans quelle direction vous pourrez aller.
(C’est beaucoup trop facile pour moi de vous dire: “Oh oui, ma petite dame, 10 séances de SCIO vont régler votre souci de santé”.)Clignement d'œil

Quant au dernier point :”Y a-t-il un praticien biofeedback dans ma région?”, les blogs www.formationquantique.com et www.centrescio.com n’ont pas vocation à être un annuaire et de transmettre les coordonnées de praticiens. D’autant plus que tout praticien quantique peut travailler à distance, utilisant le mode subspace du SCIO-Eductor (tout est bien expliqué dans la vidéo recommandée plus haut).

A vous de prendre les bonnes décisions pour la prochaine étape de
votre parcours santé.Soleil

Vous avez maintenant de nouveau la parole dans l’espace commentaire ci-dessous. (en complément nous vous invitons à lire l’article : “Nos maux émotionnels et physiques seraient-ils le résultat d’un mal de vérité ?”)


Commentaire

Comment savoir si le biofeedback quantique est bon pour vos maux physiques ? — 3 commentaires

  1. Bonjour Emmanuelle, il n’y a pas très longtemps que je connais votre site, j’ai fait pas mal de démarches en holystique par contre j’ai fait un burn out de plus de 2 ans ou même l’acuponcture ne m’aidait pas donc anti depresseur malheureusement , actuellement je viens de vivre une rupture avec un compagnon indélicat que j’ai aide pendant le temps ou il. N’avait pas de travail je sais qu’il n’y a pas de hasard mais malgres tout ce que sais il n’empêche que je suis très mal et je pense ne pas être guerrie de la dépression. De plus je suis en retraite depuis le 1 septembre je commercialis un petit appareil de beauté macis j’arrive difficilement à faire ce travail car je ne vis pas bien cette solitude. J’ai toujours. Eu beaucoup de difficulté avec l’argent et je désire que celât changé .ces derniers temps j’ai fait de l’EFT et la méthode de Sophie Merle, j’ai eu des résultats avec la dette que mon compagnon avait contracté avec moi et ne parlait pas de remboursement alors qu’il avait maintenant du travail mais je suis très fragile actuellement émotionnelle ment et énergétique ment. Es que le SCIO et le biofeeback peut m’aider plus rapidement et efficacement. Qu’elle est le prix des séances et au minimum combien faut il en faire et à quelle rythme. Puis je rentrer en contact avec vous par téléphone. Votre site est très intéressant et je vous remercie de. Ces contacts. À bientôt j’espère. Danielle

    • Bonjour Danielle,

      Oui bien-sûr vous pouvez vous tourner vers le biofeedback quantique et cela ne vous empêche pas de continuer le travail sur vous avec vos outils. Par moment on a besoin de recevoir de l’aide d’autrui et un coup de pouce. Et pour moi, le SCIO remplit bien ce rôle.

      Il n’y a pas de règle concernant le nombre de séances et le rythme. Lorsqu’il n’y a pas d’accident grave, je recommande de ne pas en faire plus d’une fois par semaine. Ce qui prime est votre travail personnel entre les séances.

      Pour les détails que vous demandez, je vous envoie un mail personnel.

      Voici une petite définition de la dépressionn ou crise nerveuse d’un psychothérapeute dont j’aime bien le travail :
      « Percée nerveuse : un nettoyage émotionnel profond (et courageux), un effondrement des fausses structures qui ont gouverné notre vie, une percée vers un état de conscience plus authentique. Souvent mal caractérisé en tant que crise nerveuse. »
      Et voici le lien si vous voulez découvrir ses idées : http://aimaenergy.com/les-termes-du-coeur-crise-nerveuse-ou-bien-percee-nerveuse/

      A bientôt

      Emmanuelle

  2. Ping : La route vers la guérison : les guérisseurs, le magnétisme, la radiésthésie, la prière, les rebouteux etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge